Messi, Ballon d’or FIFA 2012

Maghreb MSN

Maghreb MSN

Cette année, l’attribution du Ballon d’or a été très stressante, tant pour ses lauréats que pour leurs fans. Ma plus grande surprise reste le Ballon d’or 2006, attribué à l’italien Fabio Cannavaro. Cinq ans après, je m’interroge encore sur l’objectivité de ce choix.

J’imaginais tout cela hier quand je finalisais mon précédent billet. Je me rappelais aussi des grands malheureux du Ballon fait en ce précieux métal : le Camerounais Samuel Eto’o, l’Ivoirien Didier Drogba, le Français Thierry Henry, les Espagnols Xavi et Iniesta… Pour l’Afrique, je me soulage chaque fois en pensant ceci :

« Au moins il y a ce Libérien Georges Weah (récompensé en 1995) pour tout ce continent dans toute l’histoire du football.  Pour tout ce temps, il devait y avoir un de plus au moins. Eto’o et Drogba ont pourtant été très bons. Ok, un est mieux que zéro. »

Aussi lundi soir m’interrogeais-je incessamment : « Qui va avoir ce ballon d’or ? Est-ce Leo Messi, CR7 (Cristiano Ronaldo) ou Andrés Iniesta ? »  Rien n’était gagné pour Messi en raison des grandes qualités de ses adversaires. Le Portugais Cristiano Ronaldo avait beaucoup contribué à la qualification de sa sélection en demi-finale de l’Euro 2012 et dispose de nombreuses qualités.  L’Espagnol Andrés Iniesta, en plus de  son style de jeu,  avait marqué le but de la victoire permettant à l’équipe espagnole de remporter la coupe du monde en 2010, et avait remporté le dernier Euro avec l’Espagne. Mais, Messi avec ses 91 buts en 2012 et toutes ses qualités pouvaitt aussi.

Hier, je me rendis à l’école après avoir publié mon dernier article, pendant que le rat de la blogosphère Aphtal était en train de dévorer les billets. J’ai suivi mon cours jusqu’à 18h. Après cela, je voulais rentrer illico pour être un des premiers informés de la fameuse devinette dont la FIFA dispose le secret. Très pressé, je priais, avant d’arriver sur la rue, pour que tout soit dans la condition normale afin de suivre cela en direct.

En temps normal, 30 minutes me suffisent pour arriver chez moi. A la vue du bus, j’ai dit au revoir à mes compagnons Parfait et Aliou qui devaient se rendre chez eux sur une autre voie. J’eus la chance d’avoir ce bus-là : 52. Content ! Il était rempli comme il l’est souvent à pareille heure… mais peu importe, l’essentiel après tout était de rentrer et d’en finir avec le suspense. Je fis quelques minutes de plus à bord du bus mais bon, je pus suivre en direct le fameux dévoilement. Je suis sûr que l’on pourrait cuire de la pomme de terre dans le cœur tant des trois joueurs en lice pour ce trophée que dans celui des amateurs du football, tellement rien n’était sûr. Chacun des trois joeurs avait un soutien d’au moins un très grand footballeur. Par exemple, Ronaldo, Ronaldinho, Eto’o et Maradona pour Messi. Ou Zidane pour Cristiano Ronaldo. Et les défenseurs du jeu collectif pour Iniesta (Ibrahimovic…). Seuls les sacrés malins du FIFA savaient déjà l’ordre entre ces trois joueurs.

C’est ensuite le moment du dévoilement : Lionel Messi pour le Ballon d’Or du côté des messieurs, l’Américaine Abby Wambach pour la série féminine, le coach de l’équipe espagnole Vicente Del Bosque comme meilleur entraineur… Désolé mesdames, mais c’est la série masculine qui était la plus attendue, même si le quintuple ballon d’or féminin Marta était aussi nominé du côté des femmes.

Et de 4 pour Leo Messi. Il vient de devancer Platini avec un Ballon d’or consécutif de plus. Sur les réseaux, les fans de Messi et de Cristiano se taquinent. Les premiers se disant pas surpris parce que leur joueur n’a pas d’égal dans le football actuel. Par contre, nombreux des seconds accusent le football d’être dorénavant subjectifs. Il y a aussi pour le troisième homme, ceux qui regrettent que le football ne récompense que les exploits individuels.

La plus simple façon est de dire que Messi a eu son quatrième ballon d’or et mettre un STOP. Mais, ce serait faire perdre au football tout son goût. Puisque le football, c’est  surtout les émotions, les taquineries entre les fans, les talents des joueurs… Une question reste : qui est maintenant Messi ? A vos claviers et souris.

A+

Kaba Madigbè

email
KABA Madigbè

À propos KABA Madigbè

Je suis Madigbè Kaba. Je suis Guinéen et Mondoblogueur. J'aime lire et découvrir. J'aime le beau, le vrai et le durable.

08. janvier 2013 par KABA Madigbè
Catégories: Arts | Tags: , , , , , , , , | 6 commentaires

(6) commentaires

  1. tous les ballons d’or sont attribués en raison de critères subjectifs, c’est une addition de subjectivités. par exemple, messi a choit comme meilleurs de l’année: iniesta, xavi et aguero… où est donc l’objectivité? Jooquim low qui vote osil et nuer, où est l’objectivité? Pour revenir à ton dégout sur Canavaro, si ça peut te consoller, les critères de l’époque était différents et recompensait en priorité le vainqueur de la coupe du monde, un exemple en est ronaldo en 2002, alors qu’il ne joue que la coupe du mond. Bon, autre probleme cette année: sur la liste du ballon d’or Pirlo est septième, comment expliquer son absence du 11 type de l’année si xabi alonso est loin derrière sur la liste du ballon d’or? ce 11 type est un modèle d’incohérence: où sont Pirlo, Bale, dorgba (oui, falcão est un genie, je le prefere à l’ivoirien, mais drogba gagne la champions en marquant 2 buts, il elimine le barça, il gagne la FA Cup, etc)? En défense Piquet? qui ne joue presque pas de l’année parce qu’il est avec shakira… peut qu’un Hummels ou un Company l’avait-il plus mérité, non? au lieu de cela ls nous servent un plateau de Barça x Real. Ils regardent trop de clássico!!!

    • KABA Madigbè

      Merci pour ton temps et ton commentaire. Je n’ai pas de dégoût pour Cannavaro. Au contraire, je l’ai apprécié en coupe du monde 2010. Mais que dis-tu de Buffon? Il a plus bien joué que Cannavaro. Et même Zidane, malgré son carton rouge en finale. Onze type est en fonction des joueurs des différents postes. J’avoue quand même que l’on regarde davantage le foot espagnol que les autres. Paix à toi Serge!

  2. le prix de cannavaro avait un certain charme en effet…

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Accueil de la plateforme